Politique QHSE d'Alfen

Démarche QHSE

L'homme fait des erreurs, comme il en a toujours fait et continuera à le faire. Parfois bénéfiques, elles sont généralement lourdes de conséquences. Il convient donc de veiller à ce que le risque d'erreur soit le plus faible possible. Si une erreur est commise, les conséquences doivent être minimes et des enseignements doivent en être tirés. N'oublions pas, cependant, qu'il est permis de faire des erreurs.

Mission et objectifs QHSE

La mission du service QHSE est d'aider activement Alfen à devenir un vecteur d'avenir puissant et innovant. À cet effet, nous déployons une expertise solide et une évaluation rigoureuse des risques. Ces deux piliers nous permettent de formuler des conseils d'experts et d'accompagner et de connecter tous les métiers de l'entreprise afin de contribuer à un succès durable pour Alfen.

Objectifs QHSE

Les objectifs suivants figurent à la base de toutes les activités QHSE :

  • Être une entreprise durable et productive, sans déviations inacceptables ;
  • Gérer des équipes qui sont en bonne santé, qui travaillent durablement au service de l'entreprise et dont les risques pour la santé sont suivis ;
  • Prévenir tout risque inacceptable pour la santé humaine et l'environnement pouvant découler des activités actuelles et futures d'Alfen.

La philosophie centrale de la politique QHSE

La conviction que la plupart des événements indésirables peuvent être évités est à la base de toutes les mesures prises. Elle nous encourage à poursuivre nos efforts pour une politique QHSE adéquate. Chaque accident, problème de santé ou invalidité résultant du travail est généralement évitable. Cette maxime vaut également pour les incidents environnementaux et les problèmes de qualité. Dans le métier de l'ingénierie électrique, chaque risque est couvert par des mesures et des procédures de sécurité éprouvées et développées par Alfen, par le secteur ou dans d'autres industries. Les outils d'analyse, les connaissances et l'expérience dont nous disposons nous permettent de réduire les risques à un niveau acceptable. La réussite de notre démarche dépend néanmoins de la mesure dans laquelle nous appliquons ces principes quotidiennement et systématiquement dans notre pratique professionnelle. L'application au quotidien est notre objectif final, la directive est notre boîte à outils.

La politique QHSE d'Alfen est une roue à 5 rayons dont l'axe est constitué des valeurs SPARK. Les éléments suivants constituent la politique QHSE

  • Ambition
  • Connaissance
  • Organisation
  • Leadership
  • Culture valorisante

Cadre de la politique QHSE d'Alfen

La politique est représentée par une roue à cinq rayons.

Alfen QHSE policy framework png

Ambition

Alfen a pour ambition d'offrir un environnement de travail efficace et de qualité (donc sûr) à toutes les équipes, comme l'exprime la déclaration de politique QHSE. Cet environnement de travail optimal vaut pour tous les personnels permanents et temporaires, les équipes de fournisseurs, les sous-traitants et tous les acteurs impliqués dans les activités d'Alfen.

Connaissance

La mesure dans laquelle Alfen, en général, et ses personnels, en particulier, sont conscients des aspects de la sécurité liés à leurs métiers respectifs. Citons les aspects suivants :

  • Connaître les lois et règlements en vigueur ;
  • Savoir comment utiliser des machines et outils en toute sécurité ;
  • Savoir comment utiliser des équipements en toute sécurité ;
  • Connaître les procédures pour réaliser et rédiger des analyses de risques et des protocoles QHSE.

Organisation

Cet élément porte sur la maîtrise du côté méthodique et fonctionnel de la sécurité, garantie par le système d'assurance Alfen (AIM). Par exemple par le respect et l'application des éléments suivants :

  • Protocoles et procédures ;
  • Prescriptions de sécurité et de travail (Safe Working Practices) ;
  • Normes de sécurité ;
  • Normes d'environnement ;
  • Normes sanitaires.

Leadership

Le leadership consiste à influencer et à orienter les équipes vers une réflexion sur les risques et une plus grande sensibilisation au QHSE. Cette démarche passe par une assistance aux collaborateurs individuels et une assistance aux groupes. Il convient de stimuler :

  • La perception et l'assimilation du thème QHSE ;
  • L'implication dans le thème et sa mise en œuvre ;
  • La prise de conscience de l'appropriation et de la responsabilité personnelle ;
  • L'adoption d'un comportement QHSE durable (p. ex. fonction d'exemple).

Culture valorisante

Une culture valorisante, une Just Culture. Une culture d'entreprise où la confiance, la capacité d'apprentissage et la responsabilité occupent une place centrale. Une culture où il est permis de faire des erreurs et où chacun peut s'exprimer librement. Deux sujets importants sont à discerner :

  • Sécurité psychologique
  • Just culture

L'amélioration de la sécurité psychologique

L'élément « culture » est déjà inscrit dans les approches mentionnées. Un bon exemple est le comportement exemplaire et la disposition à signaler des comportements à risque. Ce dernier point n'est possible que dans un climat de confiance. C'est ce que l'on appelle la sécurité psychologique. Le renforcement de la confiance est également une des conditions d'une organisation réactive.

Sécurité psychologique

La sécurité psychologique signifie que le personnel se sent suffisamment en sécurité pour prendre des risques et se montrer vulnérable, par exemple en signalant des erreurs. La sécurité psychologique signifie également que chacun est encouragé à partager des idées, des questions, des préoccupations ou des erreurs, sans risque de représailles ou d’humiliation. Le sentiment d'être suffisamment en sécurité pour prendre des risques et se montrer vulnérable par rapport à ses collègues est essentiel pour l'efficacité des équipes.

Just Culture

Les erreurs sont inévitables. Partout et pour tout le monde. Aucune garantie ne peut y changer quoi que ce soit. Même chez Alfen. La vraie question est de savoir comment en tirer des enseignements. Va-t-on chercher et punir des coupables ou, au contraire, l'erreur est-elle considérée comme une opportunité d'apprentissage ? La mesure dans laquelle une même faute se reproduira dépend dans une large mesure du comportement de la direction d'une organisation. L'idée centrale doit toujours être la suivante : c'est en analysant les erreurs qu'on s'améliore.

Just Culture est l'étape suivante de la réflexion QHSE. Dès lors que l'erreur est inhérente à tout processus opérationnel « normal », une organisation est en mesure d'apprendre. Une erreur doit pouvoir donner lieu à une réflexion, sans répercussions immédiates pour les personnes impliquées. Personne ne commet d'erreurs sciemment (sauf exception) et chaque erreur peut être commise par chacun.

D'autres questions ? Contactez-nous

Hans Nagtegaal

Manager QHSE & CSR

Hans-Nagtegaal-200x200px.png